Les acariens dans la maison

Des petites bêtes invisibles qui envahissent chaque nuit notre literie

interieur-chambre-acariens

Tous les soirs, sans que nous en ayons conscience, notre literie devient le territoire de millions d’acariens qui cherchent à se nourrir des cellules mortes de notre peau, nos cheveux ou des débris d’aliments qui parviennent involontairement dans notre lit. Contrairement à ce que l’on pense, ces bêtes microscopiques ne se nourrissent pas de duvet ni de plumes. Elles récupèrent les lambeaux de notre peau qui tombent pendant que nous dormons. Bien qu’ils soient des millions à s’adonner à ce ballet microscopique chaque nuit, 1,5 grammes de cellules mortes ou de cheveux suffisent à apporter les protéines et les sels minéraux indispensables à leur survie pendant 3 mois.

Les endroits de prédilection des acariens

Les acariens ont besoin de chaleur et d’humidité pour survivre. Ils requièrent une température moyenne comprise entre 26 et 32 ° C ainsi qu’une hygrométrie de 75%. Ils trouvent ces deux conditions réunies dans notre literie, nos couettes, nos oreillers, nos couvertures en laine, nos canapés, nos moquettes, nos chaises, nos jouets en peluche et les endroits poussiéreux de la maison. C’est pour cette raison que ces endroits sont les premiers qui doivent être traités si l’on souhaite se débarrasser de ces bêtes microscopiques qui, d’après les recherches effectuées, passent leur vie à se nourrir. Quand les conditions sont optimales, les acariens mangent et se reproduisent cinq fois plus. Ils peuvent vivre jusqu’à 3 mois dans de bonnes conditions. Même si nous secouons nos couvertures, faisons notre lit ou passons l’aspirateur tous les jours, ils ne disparaissent pas totalement pour autant. Ils circulent librement dans l’air de la pièce avant de revenir coloniser leurs lieux de prédilection.

Les espèces qui colonisent nos maisons

Sur les 50 000 espèces d’acariens recensées, environ une dizaine envahit nos locaux d’habitation. Parmi elles, on distingue le pidoglyphus destructor qui peut coloniser à la fois les endroits de stockage, tels les entrepôts ou les greniers et les lieux d’habitation. Cette espèce vit surtout dans les milieux tempérés. Après le pidoglyphus destructor viennent les dermatophagoides pteronyssinus ou Dp qui constituent l’espèce la plus répandue sur terre, plus particulièrement en Europe. C’est l’espèce qu’on retrouve dans nos literies. Les dermatophagoides farinae viennent en troisième place. Ceux-ci vivent aussi à l’intérieur de la maison, mais préfèrent les moquettes et les tapis. De par leur nombre, ils sont la deuxième espèce d’acariens la plus répandue sur terre. Toutefois, on les rencontre essentiellement au Japon et en Amérique du Nord. Une autre espèce vit également dans les locaux d’habitation. Il s’agit des dermatophagoides microceras qui sont surtout répertoriés en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique du Sud. Très fréquents dans les entrepôts, la cuisine et la salle de bains, les Tyrophagus putrescentiae aiment particulièrement les aliments stockés et gras.

Publicités