Morphologie des acariens

Arthropodes

Les acariens, tout comme les crustacés et les insectes, font partie de l’embranchement des Arthorpodes. Ce dernier est un niveau de classification regroupant des animaux invertébrés qui partagent les mêmes caractéristiques morphologiques, à savoir un corps formé par des appendices articulés et recouvert par un exosquelette rigide constitué de chitine. Celle-ci est une substance protéinée, secrétée par l’ectoderme, qui forme une sorte de carapace résistante en surface servant à protéger et soutenir le corps. Sur ce squelette sont attachés les appendices articulés, les pattes et les chélicères. Les acariens disposent de 4 paires de pattes à l’âge adulte, contrairement aux insectes qui n’en ont que 3. Toutefois, la forme larvaire est dite hexapode, car ne possédant que 6 pattes. À l’exception des tiques, qui peuvent atteindre les 2 centimètres quand elles sont gonflées de sang, les acariens sont de taille microscopique, dépassant rarement les 0.4 mm. Le corps des acariens peut être vermiforme, discoïdal, massif, ellipsoïdal, sphéroïdal ou piriforme, selon leur mode de vie. La plupart d’entre eux présentent un corps globulaire en forme de petit disque volumineux où les différentes parties du corps sont difficilement distinguables. On assiste à une fusion de l’opisthosome et du prosome, qui sont respectivement les parties postérieure et antérieure du corps. Ainsi, les seules traces visibles de la subdivision du corps sont les pattes, les pièces buccales et les appendices. Voilà pourquoi on parle souvent d’une morphologie unique dans le cas des acariens.

Arachnides

Dans l’embranchement des Arthropodes, les acariens, les scorpions et les araignées forment une classe à part appelée Arachnides. Les Arachnides se distinguent par le fait qu’ils ne possèdent ni antennes, ni ailes et comptent 8 pattes au lieu de 6, comme les autres espèces de l’embranchement des arthropodes. Par ailleurs, les yeux des acariens ne sont pas composés, mais simples. On parle d’ocelles. Le corps est composé de deux parties, qui sont le prosome ou céphalothorax portant la tête et le thorax fusionnés et l’épistosome, qui comprend l’abdomen ainsi que les orifices génital et urinaire. Chaque paire de pattes est vouée à un rôle spécifique. La première paire a une fonction sensorielle, la seconde et la troisième sont des organes locomoteurs et la dernière paire est plutôt associée à une fonction reproductive, notamment chez les mâles. Chaque patte se termine par un pédicule ambulacraire qui porte une ventouse. La respiration des acariens est de type aérien. Une paire de stigmates est située de chaque côté du corps, faisant office d’appareil respiratoire.

Chelicerates

Les acariens font également partie du sous-embranchement des Chélicérates. Cette classification se caractérise par un corps divisé en deux parties, dont l’épisthosome et le prosome. Ce dernier, qui est la partie antérieure du corps, est composé de 8 segments. Il porte les quatre paires de pattes, les pédipalpes et les chélicères. Ces dernières, qui sont les pièces buccales de l’animal, sont en forme de pinces cornées. Étant incapables d’ingérer de la nourriture solide à cause de ces chélicères, les acariens sont amenés à boire du sang ou à rejeter à l’extérieur leur suc digestif afin de digérer leurs proies.