Nourritures des acariens

Un régime alimentaire variable en fonction de l’habitat

Appartenant à la classe des Arachnides, les acariens sont des animaux invisibles à l’œil nu qui peuvent avoir un mode vie très différent d’une espèce à une autre. Selon les espèces, le mode d’alimentation, l’habitat, le comportement et la niche écologique diffèrent. Certaines espèces sont carnivores, d’autres sont végétariennes. D’autres encore sont détritivores, hématophages ou lymphophages. Ainsi, suivant l’habitat, le régime alimentaire change. Ceux qui vivent dans le milieu marin, qu’on appelle également halacariens, se nourrissent de matières se trouvant dans la mer. Il en est de même avec les hydracariens qui vivent de la faune ou flore vivant dans les eaux douces. La dernière catégorie est formée par les oribates qui vivent dans le sol. Les espèces qui figurent dans cette classification peuvent se nourrir de débris végétaux ou de sève.

Une alimentation changeante en fonction du mode de vie

Plus de 50 000 espèces d’acariens sont répertoriées par les chercheurs scientifiques. Suivant leur mode de vie, on distingue trois classifications, qui sont les espèces libres, les endoparasites et les parasites. Les espèces libres peuvent se trouver sur les denrées alimentaires ou les denrées entreposées. Les espèces les plus connues dans cette catégorie sont l’Acarus siro visible sur les fromages et les acariens de stockage qui peuvent coloniser les greniers, les entrepôts et les étables. Ces derniers se nourrissent de flocons de céréales, de grains et de farine. Les endoparasites regroupent les espèces qui colonisent l’intérieur de leurs hôtes et se nourrissent de leurs fluides intérieurs, comme le sang. Enfin, les parasites sont les espèces qui vivent aux dépens de leurs hôtes. Contrairement aux endoparasites, ils ne sont pas à l’intérieur de l’organisme de leurs hôtes, mais à l’extérieur. Dans cette catégorie, on retrouve les sarcoptes qui sont les agents responsables de la gale, les tiques qui sont des suceurs de sang et qui sont à l’origine de nombreuses maladies et enfin les aoûtats, qui sucent le sang chaud des animaux. Le demodex fait également partie des acariens parasites. Cette espèce vit de follicules pileux ou encore de glandes sébacées.

Les acariens de la maison

Également appelés acariens de la poussière, les acariens de la maison ou dermatophagoides pteronyssinus mangent les débris de cellules mortes de notre peau, de poils, des débris alimentaires et le sang de l’être humain ou des animaux domestiques. Ainsi, contrairement à ce que l’on pense, les acariens ne mangent pas les duvets, ni les plumes de nos oreillers ou matelas. Ils s’alimentent avec les cellules de notre peau qui tombent pendant notre sommeil. On dit que 1,5 grammes de cellules mortes suffisent à nourrir un million d’acariens pendant 3 mois. Hormis les cellules mortes et les poils, les acariens mangent également les cadavres de leurs congénères ainsi que leurs déjections. Ne pouvant être sucées comme le sang, les proies des acariens sont souvent pré-digérées à l’extérieur par inoculation de salive ou encore déchiquetées à l’aide de leurs chélicères, avant d’être ingérées.