Traitement préventif

Il ne faut pas oublier que les acariens adorent les endroits chauds, humides, poussiéreux et confinés de la maison. Ainsi, les mesures de prévention contre ces hôtes indésirables consistent essentiellement à éliminer ces endroits. Réduire leur nombre est tout ce que l’on peut faire, car il faut l’avouer, il est impossible d’éliminer définitivement les acariens de la maison.

Agir sur l’environnement

Les acariens sont moins nombreux dans les endroits qui respectent une bonne hygiène. Ainsi, pensez à aérer votre chambre tous les jours pendant au moins 30 minutes, pour éviter que l’humidité et la chaleur ne soient réunies et n’attirent les acariens. Il faut le faire plus souvent par temps froid et sec. Pendant l’hiver, réglez le chauffage à 19 ° C au maximum. Veillez à bien garder cette température pour ne pas donner aux acariens l’occasion de proliférer dans la chaleur. Cherchez en outre les endroits qui pourront héberger de l’humidité dans votre chambre. Aérer au maximum ceux qui sont à tendance humide. Effectuez les réparations nécessaires ou déplacez régulièrement les meubles pour favoriser la circulation de l’air. Par ailleurs, préférez les murs lavables aux murs comportant des tentures ou tissus.

Garder une literie propre

Premier lieu de prédilection des acariens, le lit doit respecter de bonnes conditions d’hygiène et de propreté, si vous voulez empêcher ces petites bêtes d’envahir votre chambre. Lavez vos draps au moins une fois par semaine et vos coussins et oreillers tous les mois à 60 °C. Les acariens ne vont pas survivre à une telle température. Laissez-les bien sécher puis repassez avant de les réutiliser. Pour plus d’efficacité, versez un peu d’acaricide dans votre lessive. Le choix de la literie joue également un grand rôle dans la lutte préventive contre les acariens. Il ne faut toutefois pas se contenter d’avoir des articles « anti-acariens » chez soi. Nombre d’entre eux ne sont pas fiables à 100 % et provoquent même des irritations. Ainsi, quelques choix judicieux peuvent déjà aider à fermer la porte aux acariens comme le fait de ne pas utiliser un sommier capitonné mais plutôt en lattes de bois ou en métal. Choisissez également un matelas synthétique,  et le recouvrir de housses anti-acariens. Pulvérisez votre literie de produits acaricides tous les mois pour optimiser le résultat.

Supprimer les « nids » à acariens

Réduisez le nombre de peluches dans votre chambre. L’idéal est de n’en avoir qu’une seule que vous laverez à 60 °C chaque mois pour éviter l’entassement de poussière. Évitez les canapés, coussins ou fauteuils rembourrés en laine, en kapok, en plume ou en graines. Par ailleurs, installez des meubles de rangement bien fermés dans votre chambre. Essayez de ranger dedans les objets susceptibles d’accumuler de la poussière comme les livres ou les bibelots. Évitez également d’utiliser des double-rideaux épais et difficiles à décrocher.

Un bon ménage

L’idée est de faire le ménage comme on fait habituellement, mais d’intégrer des petits gestes qui optimiseront le résultat. Ainsi, dépoussiérez vos meubles toutes les semaines en utilisant un chiffon humide. Si vous avez des moquettes à la place de sol en lino ou de parquet – qui sont plus recommandés – pensez à passer l’aspirateur sous la moquette au moins une fois par semaine. Après l’aspirateur, aérez bien la pièce pour ne pas faire revenir la poussière.